Message de l'Ombudsman - le 13 mai 2013

Enquêtes actuelles et en cours au Bureau de l'ombudsman

Cette année marque le 15ème anniversaire de la création de l’ombudsman du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes.
 

Notre priorité principale durant ces quinze dernières années a toujours été – et elle le restera encore – les cas individuels qui nous ont été signalés par les membres des Forces canadiennes, les employés du ministère de la Défense nationale ainsi que leur famille. Ces cas sont le plus souvent résolus à l’abri de ou sans trop attirer l’attention du public. Je suis fier de l’assistance que notre bureau a fournie à la communauté de la Défense durant ces 15 dernières années.  De temps en temps, cependant, nous faisons le choix de rendre public nos rapports sur des questions affectant nos plaignants. Mon bureau fait présentement un suivi concernant les enquêtes systémiques suivantes :
 

Un examen systémique de la famille militaire moderne qui se penchera sur les défis qui sont uniques aux familles militaires ou bien qui affectent ces familles de façon plus importante.
 

  • Un examen des délais excessifs dans le traitement des demandes de remboursement ou des griefs liés au déménagement, au niveau du siège social du ministère de la Défense nationale.
     
  • Une étude de cas examinant des questions liées au mode et à la qualité de vie au sein des Forces canadiennes à Cold Lake, Alberta.
     
  • Un rapport concernant les soins et le traitement des réservistes des Forces canadiennes souffrant de blessures de stress opérationnel ; et
     
  • Un examen des questions liées à la diffusion de l’information auprès des membres des familles suite à un décès ou une blessure grave affectant un des leurs en service. Plus particulièrement, l’enquête mettra l’accent sur la procédure de la Commission d’enquête.
     

Je partagerai volontiers les résultats de ces rapports avec nos plaignants.
 

C’est toujours un énorme privilège que d’avoir la responsabilité d’honorer le mandat de notre bureau, à savoir apporter des changements positifs à la communauté de la Défense car le public que nous servons nous tient à cœur.
 

Pierre Daigle
Ombudsman

Date de modification :