De quelle façon avons-nous aidé la communauté de la défense au cours de l’année 2014-15? (LSQ)

Transcription

 

 

Notre Bureau a connu une année chargée en 2014-2015.

Nous avons aidé des membres de la Force régulière et de la Réserve, des anciens combattants, des membres des familles militaires et des employés civils qui nous ont contactés de partout au pays.

Nous avons traité 1 820 cas. Quatre-vingts pour cent (80 %) de ces cas étaient des nouveaux contacts. Les vingt pour cent (20 %) restants étaient des gens que nous aidions à nouveau ou des cas plus complexes reportés de l’année précédente.

Nous avons résolu quatre-vingt-dix pour cent (90 %) de ces cas en donnant des renseignements aux demandeurs, en orientant ceux-ci vers une personne à même de les aider ou en enquêtant sur leur plainte.

Vingt-neuf pour cent (29 %) des demandes concernaient les avantages sociaux. Quatorze pour cent (14 %) concernaient un problème en cas de libération, onze pour cent (11 %) concernaient une question médicale et sept pour cent (7 %) étaient de simples demandes d’information supplémentaire.

Nous avons aussi répondu à des questions ou préoccupations touchant le harcèlement, les affectations, les promotions, le recrutement, l’instruction, les congés, les vacances, les griefs et les mesures disciplinaires.

La plupart des gens ont communiqué avec nous par téléphone ou sur notre site Web. Mais nous n’avons pas attendu que les gens viennent à nous. Nous avons fait de la sensibilisation auprès des membres de la communauté de la Défense grâce à des vidéos et à de l’information éducative sur notre site Web, sur Twitter et à l’occasion de visites à travers le pays.

Nous avons entrepris une enquête conjointe avec l’Ombudsman des vétérans au sujet de la transition de la vie militaire à la vie civile et de l’impact de ce processus sur les familles.

Nous nous sommes exprimés sur la question cruciale de l’organisation qui devrait avoir le pouvoir de déterminer si une libération médicale est attribuable au service d’un militaire.

Nous avons publié un rapport sur le processus des commissions d’enquête en ce qui concerne les familles et avons recommandé la création d’un poste de coordonnateur des familles pour une période d’essai d’un an, afin de déterminer les besoins des familles durant une commission d’enquête.

Nous avons enquêté sur l’explosion d’une grenade lors du camp estival des cadets à la Base des Forces canadiennes Valcartier, en 1974. Nos conclusions seront publiées à l’été 2015.

De plus, nous nous sommes penchés sur des enjeux systémiques concernant les réservistes, notamment :

  • la rémunération
  • les évaluations de santé périodiques
  • les blessures de stress opérationnel

Ceci est qu’un un aperçu de nos priorités et activités au cours de la dernière année. Pour en savoir davantage sur la façon dont nous pouvons aider les membres de la communauté de la Défense, vous pouvez lire notre Rapport annuel 2014-2015, nous téléphoner ou visiter notre site Web. Nous sommes prêts à vous aider.

Date de modification :