ARCHIVÉE - Le Chef du personnel militaire fournit des renseignements supplémentaires dans le dossier de la BFC Borden

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 19 août 2007

Monsieur Yves Côté
Ombudsman de la Défense national et des Forces canadiennes
100, rue Metcalfe, 12e étage
Ottawa, Ontario K1P 5M1

 

Monsieur,

Je tiens à vous remercier, vous et votre personnel, pour votre travail continu sur la question de l’instruction et des services offerts en français aux étudiants francophones à la Base des Forces canadiennes Borden. De toute évidence, cette question revêt une importance vitale pour les FC. J’ai noté vos recommandations afin d’examiner, à court terme, les points dont vous m’avez fait part le 25 juillet 2007.

Tout d’abord, le Major-général Daniel Gosselin, commandant de l’Académie canadienne de la Défense et commandant de formation responsable du Groupe de l’instruction de soutien des Forces canadiennes et de la Base des Forces canadiennes Borden, m’a remis un tableau portant sur la promotion des langues officielles et les activités connexes pour cette base, en date du 3 août 2007. Vous trouverez ci-joint une copie de ce tableau qui montre les mesures déjà prises afin de faire en sorte que le personnel et les étudiants de la Base des Forces canadiennes Borden respectent la politique des Forces canadiennes sur les langues officielles. Le tableau énumère aussi une série d’actions futures, à la fois claires, mesurables et réalisables, inscrites dans calendrier précis, qui visent à résoudre les problèmes liés aux langues officielles à Borden.

Ensuite, le jeudi 2 août 2007, le Major-général Gosselin a visité la Base des Forces canadiennes Borden. Voici ce qu’il a accompli au cours de sa visite :

  1.  
    1. il a donné un discours à une soixantaine de représentants de la haute direction du Groupe de l’instruction de soutient des Forces canadiennes qui étaient directement engagés dans l’élaboration du « Plan stratégique de Borden en matière de langues officielles » ou chargés de l’horaire et de la planification des cours;
    2. il s’est entretenu avec les commandants et les chefs de bureau (et les membres de leur haute direction) des divers services, écoles et unités à Borden qui dispensent de la formation ou qui offrent des services aux militaires de la Base et à leur famille. Vous trouverez ci-joint une copie des ses notes d’allocution;
    3. il a rencontré la haute direction du Groupe de l’instruction de soutien des Forces canadiennes pour parler au sujet d’autres questions, notamment la mise en œuvre du Plan stratégique de Borden en matière de langues officielles; et
    4. il a dirigé, pendant l’après-midi, une séance d’une heure pour plus de 300 étudiants unilingues francophones à Borden. Le Major-générale Gosselin a utilisé les mêmes notes d’allocution de la séance du matin, mais les a prononcées d’une différente façon puisque l’auditoire était principalement composée de jeunes étudiants. La séance de l’après-midi a été menée complètement en français, et le Major Gosselin a répondu à environ six questions des étudiants.

Par la suite, le Major-général Gosselin m’a signalé qu’il croit que tous les groupes qu’il a rencontrés à Borden le 2 août 2007 ont clairement compris l’importance des langues officielles et des droits linguistiques. Notons aussi que, je ferai une visite de la Base des Forces canadiennes Borden sous peu. Au cours de cette visite, je discuterai encore des questions concernant les langues officielles avec l’équipe de direction à la Base des Forces canadiennes Borden.

Le commandant de la Base des Forces canadiennes a nommé le Major Jack Bouchard (officier adjoint d’administration de la base) champion des langues officielles. Le Major Bouchard a un accès direct au Plan stratégique en matière de langues officielles du commandant de la base. Il est également chargé de faire participer les commandants d’écoles, les commandants d’unités et les chefs de bureau de la Base des Forces canadiennes Borden aux questions portant sur les langues officielles et d’élaborer des solutions lorsque des problèmes sont cernés dans ce domaine. Le 2 août 2007, le Major-général Gosselin a informé les étudiants francophones au sujet de cette initiative et les a fortement encouragés à signaler à la chaîne de commandement toute préoccupation concernant les langues officielles au besoin. Il les a aussi informés qu’ils pouvaient soumettre directement au Major Bouchard des observations sur les langues officielles. De plus, il a ajouté que les étudiants qui identifient une inquiétude pouvaient s’attendre à une réponse dans les deux jours ouvrables.

Finalement, mon bureau vous remettra un rapport sur les résultats atteints en fonction des points repères du plan d’action à court terme de Borden. Je vise à vous donner ce rapport d’ici le 1er décembre 2007. Si vous avec des préoccupations, des commentaires ou des questions au sujet de ce plan d’action, veuillez communiquer avec moi directement ou avec mon Chef d’état-major du commandement du personnel militaire, le Colonel Jean-Luc Milot.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Major-général W. Semianiw

Pièces jointes : 2

  1. Points de discussoin pour le cmdt acd aux commandants des écoles, aux instructeurs principaux et aux officiers responsables de la discipline
Date de modification :